Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 17:04
article réalisé pour le magazine Animalinfos n° 8 et en lecture sur www.animalinfos.fr


Mistigri déraille ! Alors qu’il n’avait jamais fait ses besoins ailleurs que dans son bac, voilà qu’il urine sur le canapé, le lit et dans la baignoire. Après quelques « accidents », plus de doute, c’est devenu une habitude. Pourquoi se comporte t-il ainsi ? Comment l’arrêter ?

 

Les pouvoirs de l’urine
 

Le chat est un être communiquant qui utilise plusieurs procédés : vocaux, tactiles, visuels et chimiques. Les déjections ont cet avantage de coupler deux voies de communication : traces olfactives et visuelles, elles renferment quantité d’informations, en particulier sur l’état émotionnel et hormonal de l’émetteur. Mais uriner est aussi un excellent moyen pour le chat d’évacuer le stress et les tensions liés à ses conditions de vie.


Les principales causes de la malpropreté du chat


Un chat qui urine dans des endroits inhabituels est malade ou exprime un mal être. Pour trancher entre problème de santé et problème de comportement, il faut obligatoirement aller voir un vétérinaire. Une fois que toute maladie de l’appareil urinaire ou trouble lié à la vieillesse est hors de cause, on peut demander l’aide d’un comportementaliste. En étudiant le comportement du chat dans son cadre de vie, il pourra trouver la meilleure solution pour tous.

 

De nombreuses situations peuvent être à l’origine des comportements dérangeants du chat. Il est donc important de bien prospecter son histoire et son environnement pour en déterminer la ou les causes.

 

  • Le bac en lui-même

 

-       changement de litière : si certains ne se formalisent pas de passer d’une litière minérale à une litière végétale du jour au lendemain, d’autres au contraire vont être sensibles aux changements de substrat et bouder leur bac. Le problème de malpropreté peut alors se régler rapidement si on redonne au chat la litière dont il est coutumier.

 

-       la place : un lieu de passage ou un fond de couloir ne sont pas des emplacements de choix pour le bac à litière. Il faut proposer au chat plusieurs sorties de secours en cas de « danger ». On évitera aussi de le mettre près de la machine à laver, qui peut effrayer le chat au moment de l’essorage.

 

-       sentiment d’insécurité : un chat n’est pas un humain. C’est une évidence mais on l’oublie souvent, en lui prêtant des exigences loin de sa réalité. On pense en effet que le chat veut être au calme et caché pour faire ses besoins et on lui achète une jolie maison de toilette fermée. Pour plus d’intimité, on la pose dans un coin des toilettes ou de la salle de bains. Or ce confort aux définitions bien humaines est souvent en désaccord avec ses besoins réels. Le chat est vulnérable quand il urine et il a besoin de pouvoir surveiller les alentours : faire ses besoins dans un bac ouvert sera donc plus rassurant pour lui.

 

-       la taille : c’est une évidence mais un chat peut faire ses besoins juste à côté du bac car il est trop petit pour lui. Une solution simple pour plus de confort : un bac plus grand.

 

-       l’hygiène et le nettoyage : un chat a besoin de sentir ses odeurs pour être bien. Si la litière est parfumée ou mélangée à de la poudre désodorisante, le chat peut avoir besoin de déposer ses odeurs ailleurs. Attention toutefois à ne pas négliger le nettoyage, Mistigri peut aussi bouder son bac s’il est trop sale. Car dans la nature, pour être moins repérable, le chat ne souille pas trop ses lieux d’évacuation. 

 

Pour la même raison que les désodorisants et les litières parfumées sont à éviter, il est préférable de ne pas laver la caisse avec des détergents, de l’eau de javel. Enlever les crottes chaque jour, changer entièrement la litière une fois par semaine et rincer le bac à l’eau bouillante, cela suffit.

 

  • Des changements dans son quotidien, des frustrations

 

Un gros changement dans ses habitudes ou son mode de vie peut être à l’origine de la malpropreté de votre petit félin. Si vous avez repris une activité après une longue période passée à la maison avec lui, Mistigri peut se sentir seul, s’ennuyer et être sujet aux tensions. Un conflit récurrent avec un humain (trop de punitions, d’interdits, jeux de « bagarres »…) ou  avec un autre chat de la maison (harcèlement quand il va dans le bac, cohabitation difficile) peut aussi l’inciter à uriner un peu partout, et en particulier sur les affaires de l’individu mis en cause.

Autres sources de perturbation : l’arrivée d’un enfant, la disparition d’un être d’attachement ou un déménagement peuvent profondément chambouler les chats.

 

Il arrive très souvent qu’un chat se mette à uriner hors du bac après les vacances qu’il a passées au grand air, à gambader entre deux parties de chasse. Il se retrouve enfermé à longueur de journée, et ça, il a du mal à le digérer !
 

  •  Des stimulations extérieures

 

-       présence d’un chat « étranger » : si un autre chat vient se pavaner sous vos fenêtres et uriner devant votre porte d’entrée, voilà une bonne raison pour votre matou de renforcer sa présence sur le territoire en déposant ses déjections aux mêmes endroits. Il faudra alors éloigner le gêneur pour que votre chat retrouve sa sérénité.

 

-       présence de reproducteurs (pour chats et chattes non stérilisés) : si votre chat entier repère une partenaire dans les environs, il va alors s’en donner à cœur joie : le marquage urinaire favorise en effet les rencontres. Après la castration, les choses devraient rentrer dans l’ordre. Même chose si vous avez une femelle.
 
 

Les bons trucs

 

Nous l’avons vu, en général le chat multiplie les lieux d’évacuation quand il n’est pas bien. Les modifications à envisager doivent donc prendre en compte le besoin du chat de se sentir chez lui, au sens propre du terme. On va alors essayer de lui rendre la vie plus simple, en évitant par exemple de rentrer en conflit avec lui pour n’importe quoi. On peut aussi lui fournir des bacs à litière supplémentaires dans des lieux stratégiques : dans le salon s’il urine sur le canapé, près de la chambre s’il préfère votre lit … Vous pouvez vous faire accompagner d’un spécialiste du comportement du chat pour mettre en place ces changements, afin de donner au chat un environnement plus adapté à ses besoins, sans toutefois défigurer votre intérieur.

 
A éviter absolument !
Lui mettre la truffe dans le pipi, le poser dans son bac après une réprimande et l’empêcher de sortir tant qu’il n’a pas fait ses besoins… rien de tel pour qu’il évite cet horrible endroit ! Le chat va associer son bac à des moments désagréables et va multiplier les lieux d’évacuation « hors norme ». Quelle que soit l’origine de la malpropreté, la meilleure façon de réagir est donc … de ne pas réagir !

 



Amandine ROULET

Comportementaliste pour chats

www.chatvamal.fr

Toute reproduction interdite sans autorisation

 


 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine Roulet - dans Avec lui - chat va mal !
commenter cet article

commentaires